Log In

Editôt ou éditard… (251) Enfin la rentrée

A l’heure où les marronniers fleurissent, pas dans les parcs dans les magazines, la rentrée est là. Eh oui, comme chaque année à la même époque les reportages aux entrées des écoles et des collèges et autres lieux d’instruction vont nous prendre la tête avec le rabâchage continu de ces lobotomisés des médias. Mais le problème est-il là où on nous le montre ?

Vive la rentrée

Ce ne sont pas les larmes des primo-accédants, les joies et les peurs des plus anciens qui nous intéressent, ce serait plutôt ce que les cours vont leur mettre dans le crâne. Quand on entend notre sinistre de l’intérieur dire qu’environ un tiers des « radicalisés » ont des problèmes d’ordre psychologique, on peut se demander comment après un séjour prolongé sur les bancs des écoles personne ne s’en soit aperçu, si tant est que ce type dise la vérité (j’en doute). Car la question est bien là : que font nos enfants dans leurs classes ? Vu le classement de l’instruction française nous sommes en droit de poser la question. Il est vrai que nos élèves savent des choses plus nombreuses et plus touffues que leurs équivalents dans les autres pays. Malgré cela nous sommes minables vis-à-vis de pays que nous méprisons pour leur piètre culture (à nos yeux parce qu’aux leurs ce n’est pas le cas).

La rentrée ailleurs

Maintenant que l’école est le support préféré de tous les marchands du temple, que Microsoft entre autres en profite pour les préparer à acheter stupidement ses produits et ses matériels, leur apprenons-nous à devenir des consommateurs ou des « êtres libres et pensant » ? Euh… Non ! Comme d’habitude dans cette société mercantile qui prostituerait sa propre fille pour enrichir ceux qui nous rendent de plus en plus serviles, la religion du progrès ne s’apparente qu’à la technologie. Ce ne sont pas les tableaux interactifs, les tablettes ou les ordinateurs qui leur apprennent à devenir des êtres responsables de leur liberté et de leur conscience. Nous ne faisons que mieux les endoctriner à ce culte qui nous vient des Lumières et que nous avons mal compris, si tant est qu’on ait essayé. Donner le baccalauréat à tout un chacun sans aucune notion de ce qu’ils sont me semble un peu déplacé. Mais voilà, je suis un pauvre vieux réactionnaire qui ne voit pas dans le progrès l’alpha et l’oméga de tout. Mais ça me passera peut-être…

En ce qui concerne Gérard Collomb, le plus lobotomisé de tous nos sinistres, je tiens à préciser ceci. Nous avons tous des maux psychologiques, ce sont les raisons de leurs causes qui sont différentes et surtout la conscience que nous en avons qui nous empêche de faire des actes non éthiques. Les « radicalisés », comme il dit, sont partout parmi nous. Les plus nombreux sont ceux qui nous font croire que la science et la technique peuvent tout résoudre et qui ont instauré une religion où on excommunie plus qu’on explique. Dites que vous êtes contre ce nouveau Dieu et vous verrez la haine se déclencher contre vous. Qui est radicalisé ? La radicalité, dans le sens où l’entend ce petit père de Lyon, est contagieuse et si ces gens de pouvoir ne nous donnait pas ce triste exemple, peut-être que nos jeunes feraient autre chose de leurs vies ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com