Log In

Editôt ou éditard… (254) No(s) news

Les news (oui, je parle le macronien) sont plutôt bonnes en ce moment… Les violeurs sont découverts, les corrupteurs sont soumis à des enquêtes, les multinationales qui financent le terrorisme s’excusent… Mais tout cela est-il bien réel ?

News et fake news

Bien entendu, tout cela ne représente que la partie émergée de l’iceberg, je dirais même une toute petite partie de cette partie hors d’eau. Que ce producteur ait profité de son pouvoir pour violer et harceler des actrices, est-ce vraiment nouveau ? Non ! Cela arrive tous les jours dans toutes les entreprises, dans tous les corps de métier où femmes et hommes partagent un lieu et un temps de travail. Nous venons de découvrir l’eau tiède. Comme à l’accoutumée, le problème est ailleurs. Pourquoi ces victimes ne disent rien ? Pourquoi avons-nous peur de parler lorsque nous sommes contraints par nos supérieurs hiérarchiques, nos patrons, ou des supposés gens bien mieux que nous puisque connus ? La raison est unique, toujours la même, sans cesse la pire des motivations… la crainte de perdre nos acquis, la défense de nos intérêts matériels, la protection de nos pseudos réputations… Que des motifs on ne peut plus bidon ! En fait et en résumé, nous préférons abandonner notre intégrité à des voyous plutôt que nous opposer. Lâcheté et intérêt sont mariés depuis longtemps. Nous en sommes les enfants.

News et scandales factices

Que Lafarge ait financé ceux contre qui nous envoyons se battre nos enfants sous la haute protection d’un gouvernement qui ne défend que des intérêts mercantiles et politiques, ce n’est pas la première fois et surtout pas la dernière. Nous jouons les vierges effarouchées mais nous le savons tous, cela va continuer car la méga-machine économique doit continuer à tourner. Peu importe les morts, pourvu qu’on garde les profits. Qu’importe la dignité pourvu que le PIB croisse et que les fruits de la corruption nous engraissent ? Est-ce important pour l’émir du Qatar qui trempe dans un scandale où il serait le corrupteur pourvu qu’on puisse avoir un demi milliard qui court sur nos stades pendant que 10 % de la population vit sous le seuil de pauvreté ? Nos turpitudes sont proportionnelles à nos abandons, nos trahisons de nous-mêmes d’abord et de nos sœurs et frères humains ensuite. Le pire est que nous accusons les voyous que la presse montre du doigt en occultant le fait que notre silence coupable leur permet d’exister et de nuire. Ces Catalans qui veulent une liberté que Madrid leur refuse ne défendent que des intérêts financiers, la liberté dans leur bouche prend un goût amer, celui de la trahison de son principe fondateur. La preuve, les banques font mine de quitter la Catalogne et, par enchantement, les mots s’adoucissent.

A quand le prochain scandale ? Même s’il y en avait chaque jour (ce qui est le cas) nous ne changerons pas pour autant… L’étrangeté humaine est sans limite.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com