Log In

Editôt ou éditard… (257) CAC 40 et magouilles

Les entreprises du CAC 40 sont promptes à se plaindre des conditions dans lesquelles l’état leur demande une participation à la société qu’ils rançonnent. Il en est ainsi de toutes les multinationales et Nestlé aujourd’hui nous le prouve… une fois de plus.

CAC 40, multinationales, même combat

Selon « Le Canard Enchaîné » et après vérification, une usine du groupe Nestlé, 1er fabricant de malbouffe du monde, fut soldée pour 1 € à une autre société, Carbon-Blanc SA (CBSA). 1 € ce n’est pas cher pour une usine mais celle-ci ne produisait pas assez de profits donc… vente. Mais 4 ans après cette société CBSA ferme par liquidation judiciaire en laissant des sommes importantes de dettes fournisseurs, éleveurs et sociales. Quelle ne fût pas la surprise de voir parmi les administrateurs de cette société CBSA trois dirigeants de Nestlé France… Qu’est-ce à dire ? Trois ans avant la cession si peu chère cette société bidon qu’est la CBSA a été créée à la seule fin de se substituer à la société mère Nestlé France pour lui éviter la mauvaise presse et les coûts d’une fermeture d’usine. Mais ce que Le Canard ne dit pas c’est que dans notre beau pays, lorsque les dettes d’une société en liquidation ne sont pas couvertes par les actifs de cette même structure, il y a en particulier pour les dettes sociales une caisse de garantie qui couvre les frais de licenciement, indemnités et tous les coûts afférents. Évidemment cette caisse est abondée par nos impôts sinon ce ne serait pas drôle.

CAC 40 et multinationales, même bassesse

Toutes ces sociétés qui ont des budgets supérieurs à des états industrialisés ne se contentent pas de nous empoisonner, de nous polluer, de nous racketter, en plus elles nous escroquent en volant l’état que nous finançons de nos sueurs et des taxes qu’elles engendrent. Comme à l’accoutumée le dindon de la farce est le cochon de payant, les « sans dents » des uns et les « riens » des autres. Pire encore, croyez-vous que ce sont les juges du tribunal de commerce qui ont découvert le pot aux roses ? Eh bien non, ce sont les éleveurs floués qui ont fait ces vérifications que n’importe quel imbécile peut faire puisque je les ai faites moi-même. La justice serait-elle vraiment aveugle… ou complice ? Sachant que la région avait même généreusement donné 5 millions d’euros pour sauvegarder des emplois qui ne le furent pas, nous sommes encore plus dindons que ce qu’on croyait. Il en est ainsi de tous ces grands groupes qui préfèrent créer quelques coquilles vides qui prennent du sens lorsqu’ils ont besoin de faire couler une de leurs filiales ou usines ou que sais-je. Créer une structure juridique ne leur coûte presque rien au regard des millions qu’ils devraient payer pour les fournisseurs, les éleveurs dans le cas de Nestlé et les prestations sociales relatives aux licenciements. 280 personnes se retrouvent à la rue et Nestlé gagne plus d’argent que jamais…

Ainsi va le monde selon Macron qui ne voit que par le fric et ceux qui le possèdent… Mon éthique ne me permet pas d’adhérer à ces principes de voyous. Et vous ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com