Log In

Editôt ou éditard… (261) Le bon sens

Pendant que les gens s’évertuent à trouver qu’il est étrange d’avoir froid l’hiver, que d’autres se gargarisent des propos de Wauquier et en font des commentaires de commentaires qui ne veulent rien dire, que certains envoient dans l’espace une voiture que peu de personnes peuvent se payer, ma fille a partagé un document qu’elle a trouvé sur internet… C’est un certain Sam Lény qui avait écrit un texte que je vous transmets ci-dessous, en voici le lien pour les curieux… Que du bon sens…

Anatole France a dit : « Vous ne sauriez pas avec quelle facilité l’impossible se fait dès qu’il est nécessaire ». Je vous laisse méditer sur cette sentence et lire ce que d’autres écrivent bien mieux que moi pour dire ce que je pense.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

Sam Lény, le 29 mai 2017

Quand quelqu’un vous dira qu’il est plus urgent de s’occuper des humains que des animaux, argument récurrent utilisé contre les défenseurs de la cause animale, soutenez avec lui cette vérité et expliquez lui pourquoi il a raison, après avoir pris connaissance de ce texte.

« L’humanité a depuis de nombreux siècles cultivé des céréales. Mais récemment, elle a décidé de les donner à des animaux plutôt qu’à des humains mourant de faim.
À quelques exceptions près les milliards d’animaux d’élevage ne meurent jamais de faim sur cette planète bien au contraire, pourtant un enfant meurt de faim toutes les 5 secondes et 923 millions d’autres souffrent de malnutrition. 10 millions d’être humains meurent chaque année de faim et de maladies liées à la famine. http://www.bread.org/

Au moins 80% des cultures mondiales de soja et plus de 50 % de tout le maïs est donné aux animaux d’élevage. http://www.pubmedcentral.nih.gov/

Près d’1 milliard d’être humains souffrent de la faim.

Près d’1 milliard d’autres êtres humains sont en surpoids.

Chaque année 760 millions de tonnes de céréales sont données au bétail, une quantité qui pourrait résoudre le manque de nourriture dans le monde 14 FOIS.

Un bœuf fournit 1500 repas alors que les céréales qu’il a consommé sa vie durant pourraient fournir 18 000 repas.

50% des terres arables du Tiers-Monde servent à nourrir “notre bétail” au lieu de nourrir les humains. Et 1/3 des terres arables mondiales sont utilisées pour produire des céréales destinées aux animaux. http://www.un.org/

Plus de 70% des cultures céréalières produites dans les pays en voie de développement ou sous-développés est exportée ou donnée aux animaux d’élevage. http://www.pubmedcentral.nih.gov/

En Thaïlande, le manioc, qui constitue la principale ressource du pays, est exporté à 90 %. En conséquence, les disponibilités locales en fécule et en protéines régressent alors que 50 000 enfants (pour une population de 5,1 millions d’habitants) meurent chaque année principalement de malnutrition.

Au plus fort de la sécheresse, le Sahel a exporté plus de protéines qu’il n’en a reçues au titre de l’aide alimentaire !

Les céréales actuellement données aux animaux d’élevage pourraient nourrir 2 milliards d’humains.
New York TIMES – Mark Bittman

En Suisse, 57 % des cultures sont destinées à nourrir les animaux (en 1990). Aux Etats-Unis, cette proportion s’élève à 80 % (pour nourrir 8 milliards d’animaux dits de boucherie). 90 % du soja est utilisé pour nourrir le bétail au niveau mondial. Earthsave Foundation

Au Royaume-Uni, la nourriture destinée aux animaux d’élevage pourrait nourrir 250 millions d’êtres humains. http://www.flex.com/

Si les américains réduisent leur consommation de viande de 10 %, cela libérera 12 000 000 de tonnes de céréales, assez pour nourrir 60 millions d’êtres humains. John Robbins, « Diet for a New America »

« L’action ayant le plus grand impact est de réduire votre consommation de viande ou de la stopper complètement. Vous créeriez alors un surplus de récoltes qui pourrait être utilisé pour nourrir les gens qui meurent de faim. » Jens Holm (Membre suédois du Parlement Européen) lors du Forum européen “Nourrir le Monde en période de crise climatique” le 12 novembre 2008.

“La consommation de viande est une cause principale de la famine et de la malnutrition”. George Monbiot, un journaliste d’investigation non-végétarien explique comment la demande de viande par les plus riches du monde augmente le prix des céréales qui deviennent trop chères pour les plus défavorisés. Car il faut 2 kg de céréales pour produire 450 g de viande, chaque repas de viande enlève la nourriture de la bouche des plus pauvres. Journal britannique The Guardian / article “Why Vegans Were Right All Along,”

Les fermes d’élevage et les infrastructures de production d’animaux occupent 1/3 de la surface agricole mondiale et utilisent plus de 70% de toutes les terres agricoles incluant les terres cultivant les céréales destinées à les nourrir. (Haan et al. 1997). Haan, C; Steinfeld, H; Blackburn, H. Livestock and the Environment: Finding a Balance.

Surfaces de sol nécessaires pour produire un kilo de :
Bœuf 323 m²
Bœuf de pâturage 269m²
Poisson 207m²
Cochon 55m²
Poulet d’engraissement 53m²
Œufs 44m²
Riz 17m²
Pâtes 17m²
Pain 16m²
Pommes de terre 6m²

Sur une même période de temps, la même surface de terre peut produire:
• 1 kg de viande
• 160 kg de pommes de terre
• 200 kg de tomates

http://www.vegetarismus.ch/

Un demi-hectare de terre peut produire :
• assez de soja pour nourrir 61 personnes
• ou assez de blé pour nourrir 10 personnes
• ou assez de bétail pour nourrir (mal) 2 personnes.
Un régime carné requiert 7 fois plus de terres qu’un régime à base de plantes. http://veg.ca/

Qu’on ne vienne pas nous accuser de parti-pris, de favoritisme pour les animaux et de négligence envers l’espèce humaine si l’on n’est pas soi-même capable d’agir pour cette dernière.

Nous ne prétendons pas être parfaits, nous faisons au mieux, nous avons pris conscience qu’il fallait s’asseoir sur ce reflex cognitif vicieux, cette tendance a l’égocentrisme primitif, cette propension à ménager notre égo dans la plus grande indifférence, en se déculpabilisant, en se déresponsabilisant de tous devoirs moraux au nom d’un  »idéal » défini par le système culturel. Il est grand temps de retirer vos œillères imposées par cette société conformiste où règne la surconsommation de tout.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com