Log In

Jeter le travail

Macron, notre empereur, veut jeter les bases d’une nouvelle définition du travail. Il a raison, son projet ne mérite que cela… le jeter, voire l’envoyer au diable en compagnie de son auteur, sa majesté Macron 1er.

La racine du mot travail est torture

Je suis d’accord avec Jupiter, le travail comme ce qui le régit ne valent pas tripette. Il faut arrêter de travailler, ce serait la meilleure façon de se débarrasser du code du travail de la même façon. L’être humain n’est pas fait pour travailler. Rappelons-nous que c’est pour avoir désobéi à Dieu que les judéo-chrétiens se sont vus condamnés à gagner leur pain à la sueur de leur front comme les judéo-chrétiennes à accoucher dans la douleur. C’est donc une punition de travailler, pas un cadeau comme voudraient nous le faire croire Macron et son bailleur de fonds, le Medef. Un monde sans travail ? Ce n’est pas difficile à imaginer. Mais ne comprenez pas un monde fainéants comme dirait notre esclavagiste de président. Il s’agit d’avoir des activités, c’est toute la différence. Une activité ne correspond pas, dans nos esprits lobotomisés par les cultes des religions de la science et du progrès, à un travail. Celui-ci fait penser immédiatement à un salaire, une raison matérielle qui justifie l’existence même du travail qui, du coup, se retrouve légitimer puisqu’il y va de notre survie… Parait-il…

En finir avec le travail

Si vous travaillez en prenant un plaisir énorme à faire ce que votre travail vous demande de réaliser, vous ne travaillez plus. Eh non, vous vous réjouissez, vous êtes heureux, vous êtes joyeux d’aller à votre bureau ou votre usine, ou votre ferme, etc. C’est peut-être la racine latine du mot travail, qui s’apparente à un outil de torture, qui a fait dériver une activité souhaitée vers un travail nécessaire. Nous sommes des masochistes ! Autrement dit, vous vous levez le matin pour fabriquer un produit, souvent inutile et polluant, qui vous permet de gagner de l’argent. Cet argent vous le dépenserez tous les week-ends en allant acheter des produits, dont la majorité sont inutiles et polluants, fabriqués par des gens qui achètent ceux que vous fabriquez la semaine. C’est un schéma simpliste qui explique ce qu’est l’économie. Cette pseudo science traite de la circulation de biens et de l’argent nécessaire à celle-ci. Mais si nous n’achetions que ce qui nous est nécessaire, 90 % des usines fermeraient. Nous ne serions plus obligés de travailler mais uniquement de nous trouver des activités. Je sais ce que allez me dire… Comment allons-nous vivre ? Vous le saurez si vous réfléchissez…

Sachez simplement que c’est possible.

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com