Log In

Libérer la parole ?

Haro sur le baudet ! « Balance ton porc » ou « me too » sont les manières les plus simples de donner ou plutôt de libérer la parole nous chante-t-on sur tous les tons… Est-ce vrai ? Bonne question, non ?

Libérer la parole ?

Il est étonnant de voir une pluie d’articles sur le harcèlement des femmes par des hommes qui n’en sont pas. Car est-on un homme si nous ne respectons pas les autres, qu’ils soient des hommes ou des femmes ? Je reconnais que beaucoup d’abus sont commis, c’en est une honte pour toute la gente masculine, c’est vrai. Et je ne parle pas de ces violeurs qui n’ont d’humain que la forme. Cependant, j’ai comme un malaise quand je vois la dimension et la systématisation de la délation. Bien sûr que les femmes doivent se battre pour se faire respecter et combattre les violences qui leur sont faites en permanence, mais… Libérer la parole, qu’est-ce que cela signifie au fond ? Cela sous-entend qu’elle était privée de cette liberté. Quand des journalistes écrivent cela alors qu’ils s’autocensurent pour garder leurs emplois, comment peuvent-ils réclamer des femmes ce qu’ils ne pratiquent pas eux-mêmes, ces journalistes qui sont des femmes et des hommes qui transmettent soi-disant l’information ?

Se libérer de la peur

Libérer la parole est un acte personnel qui demande une certaine dimension sacrificielle au regard de ceux contre qui elle se libère, car les « bourreaux » sont supposés avoir un réel pouvoir pour nous empêcher justement de la libérer. Les femmes violées, par Tarek Ramadan ou d’autres voyous sans rien de commun avec l’humanité, ont bien évidemment peur pour leurs enfants, pour elles, pour leurs familles, etc. Mais cette libération est attendue par la masse, par le groupe dans lequel se fondent les victimes. Ces victimes veulent se fondre dans la globalité de celles qui subissent le même sort pour diminuer la peur, pour la noyer dans un anonymat garanti par le nombre. Mais dans une société bâtie sur l’égoïsme, une société où la compétition est organisée contre tous au profit de soi, comment espérer faire groupe. On le voit dans l’exemple du prédicateur islamiste, seules deux femmes ont porté plainte contre lui. Il y en a d’autres mais elles ne veulent pas transgresser la loi du chacun pour soi pour certainement de bonnes raisons. Alors ? Nous avons la délation anonyme pour combler ce vide, c’est triste, je comprends mais c’est diablement triste.

La jeune femme dont Sapin, alors ministre, avait tiré sur l’élastique du string qui dépassait de son pantalon, ne l’avait pas giflé comme il l’aurait mérité. Elle n’a même pas crié…

Relisons La Boétie et son traité sur la servitude volontaire, cela ne peut pas nous nuire, non ? Le plus grand combat que l’on mène est celui qui préserve notre intégrité… Oui, je sais je suis un vieux c…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com