Log In

Les manigances de nos politiques

Les manigances politiques de nos chefs sont parfois contrecarrées par leurs victimes désignées et habituelles, nous. Thérésa May vient d’en payer le prix. Mais ce n’est pas propre aux Anglais, c’est un des fondements de la nature de nos politiciens professionnels.

Manigances et machiavélisme raté

A l’instar de nos ex, Hollande et Sarkozy, le 1er ministre britannique vient de se prendre la gifle qu’elle avait demandée et qu’elle méritait. Le virage extrême droitiste du second et les ruses malhabiles qui devaient projeter vers une candidature gagnante aux présidentielles 2017 le premier en sont les preuves évidentes. Leurs montages manipulateurs n’ont pas réussi à convaincre les sans dents que nous sommes. Les deux ex se sont retrouvés sur le trottoir qu’ils n’auraient jamais dû quitté puisque c’est là qu’ils sont les meilleurs. Les apprentis sorciers ont bien entendu des intelligences hors du commun. Ils sont des éducations souvent douces et argentées. Quant à leurs instructions elles sont superfétatoires. A quoi sert de faire l’éna, HEC, Science Po, Polytechnique, etc, si c’est pour rentrer dans un mur qui ne demandait rien ou nous mener tous dans ce même mur. Bien sûr, je suis heureux du départ de nos ex et de la claque sur la joue de Thérésa. Une fois n’est pas coutume…

Pourquoi ces manigances ?

La raison majeure repose sur l’amour qui les lie au pouvoir. Cette attirance est sans limite et surtout elle génère chez eux des comportements pour le moins sans scrupule. Quand on voit les Fillon et Bayrou se présenter comme des saints, blancs et purs comme des bébés qui viennent de naître. Alors que chaque jour de nouvelles informations viennent nous attester de l’inverse. La pourriture dans laquelle baigne la politique, les coups tordus, les stratagèmes plus ou moins honnêtes et moraux bien que légaux, nous font vomir à foison. Dans tous les cas, c’est exactement la conséquence que cela entraîne chez moi. Comment voulez-vous voter pour des gens qui se moquent de ceux qui les nourrissent et grassement. Mon père me disait : « on ne mord pas la main de celui qui nous donne à manger, si cela ne nous convient pas, notre dignité doit nous le faire quitter sans heurt ». La liberté n’exclue pas la reconnaissance !

Nos politiciens professionnels n’ont aucune morale, aucune probité, aucune honnêteté et sont protégés par un droit qu’ils ont fabriqué pour eux seuls. Honte à eux… et à nous !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com