Log In

Un monde brutes

Il y a eu le temps des cathédrales et aujourd’hui le temps des brutes épaisses. Chaque époque a ses points forts et ses points faibles. Le Moyen Age est réputé être une période sombre… ce qu’il n’est certainement pas. Que devrait-on dire de notre quotidien ?

Un monde de brutes

Le G7, pour lequel je n’ai que mépris comme de toutes ces réunions faites à grands frais pour parler entre gens de bonne compagnie des problèmes qui ne sont pas les nôtres, s’est terminé comme il avait commencé… en eau de boudin. Avez-vous remarqué comme beaucoup de gouvernants passent plus de temps à montrer leurs muscles qu’à traiter de nos soucis ? Trump en est l’exemple type, ce type est une caricature de tous les autres. L’arrogance des puissants est telle qu’elle ferme le bec de leurs peuples, médusés de tant de faste ceux-ci ne voient même plus que leurs gouvernants sont des pleutres, musclés mais pleutres tout de même. En Pologne, en Hongrie, en Italie, en Slovénie, même en France et encore plus aux USA, beaucoup de nos chefs se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, des héros. Le pire c’est que ça fonctionne. Nous les regardons avec une admiration qui frôle la lobotomisation.

Les brutes ont le pouvoir

Les valeurs qui furent de tout temps respectées, comme le fait de tenir ses engagements, de conduire le pays au mieux des intérêts de leurs populations en oubliant les siens propres, toutes nos anciennes valeurs disais-je ont disparu. Des états ne se gênent plus pour faire ce que jadis entraînait la honte, la disgrâce voire la peine de mort. Ils bafouent leurs propres paroles, leurs promesses, leurs frères et sœurs de chez eux comme d’ailleurs. Est-ce un progrès ? Oui à voir comme ils se ruent tous dans cette voie maudite. C’est la voie royale qui permet de prendre et de garder le pouvoir. Pouvoir qui n’est utilisé que dans la défense des intérêts de caste ou des arrangements entre amis de ceux qui nous tiennent les rênes serrés sur le cou. Je ne parle même pas du sens de l’honneur qui me faisait rêver lorsque mon père m’en parlait. Je voyais des chevaliers sans peur ni reproche défendre la veuve et l’orphelin. Aujourd’hui les veuves sont rejetées à la mer, l’enfant esseulé donné à des esclavagistes qui les rançonnent et les martyrisent.

Les brutes vont-elles vaincre ?

Nos gouvernants effrayés de perdre des marchés se font piétiner sans vergogne pour protéger des profits qui ne vont que dans leurs poches et celles de leurs bailleurs de fonds. Pour de l’argent nous vendons notre âme au diable, je dirais même que nous lui donnons sans même réfléchir sur sa véritable puissance. Mais n’oublions pas que ce sont des géants aux pieds d’argile, que nous sommes taillables et corvéables à merci mais uniquement parce que nous souhaitons cette servitude qui nous réduit à un état bien inférieur au plus insignifiant minéral. Nous ne sommes même plus habilités à être des animaux, nous sommes veules et lâches. Au moins les animaux parfois se rebiffent-ils, comme ce grand singe qui lutte contre les forestiers qui détruisent son environnement pour gagner des misères et tuer notre avenir commun dans l’œuf. Je suis particulièrement opposé au transhumanisme mais finalement la seule espèce qui mérite vraiment de disparaître n’est-elle pas la nôtre ? Peut-être que les robots feront de notre planète le paradis que nous avons détruit avec tant d’acharnement.

Je n’ose plus regarder mes enfants dans les yeux, je leur lègue un monde qui ne conserve rien d’humain. Ma honte est sans limite ! Et vous ?

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com