Log In

Vive la décroissance !

Certains n’apprécient pas mon désir de décroissance, ma volonté à toujours plus limiter mes besoins et à trouver satisfaction dans des choses simples qui me touchent à mon tréfonds. Ils se gaussent en me voyant déjà retourner vivre dans une caverne, éclairé par des torches, vêtu de peaux de bêtes… en synthétique, éthique oblige !

La décroissance n’est pas un retour

Le plus triste dans notre société de l’hyper consommation est qu’elle ne nous donne même pas le bonheur que les faiseurs de profits nous promettent. Ainsi, alors de la 6e extinction se prépare hardiment, nous restons bouche bée devant ces millions d’écrans, ces affiches publicitaires qui nous avilissent et font de nous les robots acheteurs que les amis de Macron nous fabriquent avec sa complicité. Comme quelques économistes indignés je dirais simplement que de toutes les manières, c’est une spirale sans fin vers la déchéance de l’humanité. Car celle-ci ne se caractérise pas par l’avoir mais uniquement par l’être. Et dans une mesure très pragmatique, comment voulez-vous augmenter la consommation alors même que tous les salaires vont à la baisse, enfin presque tous les salaires ?

La décroissance c’est la joie

Apprendre à sa satisfaire du nécessaire n’est pas une punition. C’est ainsi que nos enfants pourront au moins connaître une partie des bonheurs passagers que nous avons connus dans un passé très récent. En détruisant tout l’univers auquel nous sommes liés, ne voyons-nous pas que sa disparition est le présage de la nôtre ? Je vous donne un exemple. La France possède pas moins de 807 centre commerciaux créés sur 17 millions de m² de bonne terre arable. Sommes-nous heureux pour autant alors qu’il n’y en avait aucun au sortir des années 60 ? Savez-vous que 78 autres grands bazars sont projetés sur encore 1,3 million de m² supplémentaires ? Toujours plus grands, toujours plus dévoreurs de terre cultivables. Nos appétits de consommation sont-il inextinguibles ? Nous avons de moins en moins de sources saines, l’eau potable devient un produit rare même chez nous, partout elle est empoisonnée, même certaines venant de nos robinets. Jusqu’où s’arrêteront-ils disait Coluche…

Les hommes ont perdu le sens commun, le bon sens, le sens de la mesure et le respect des autres. Voilà la seule conséquence de ce monde de compétition animé par le libéralisme des riches au détriment de la survie des pauvres… Consommez mes bons, nous vous enterrerons avec vos téléphones… Vous pourrez peut-être appeler vos Dieux et même Jupiter si vous y croyez encore…

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com