Log In

Editôt ou éditard… (259) Lactalis et le mensonge

La parole est libre, paraît-il. C’est comme cela qu’expliquent les thuriféraires du pouvoir et ceux qui le financent les propos divergents de Lactalis et du gouvernement. Je suis un contempteur de ces menteurs professionnels et donc ne les crois pas…

Lactalis vs gouvernement

Quand Emmanuel Besnier dit avoir eu l’initiative de retirer tous ses laits, contaminés ou pas, des rayons des magasins, il dit exactement la même chose que le ministre qui l’a reçu. Alors qui dit la vérité ? Aucun des deux serait ma réponse première et définitive. Quand on est trahi une fois, on ne peut plus faire confiance. Et depuis des décennies nous sommes trahis à longueur de journée, de semaines, de mois et d’années, sans que cela ne change en rien le comportement de ceux qui se moquent de nous et que nous nourrissons si bien. Alors ce dialogue de sourds entre un chef d’entreprise assassin par négligence et recherche de toujours plus de profits et un ministre arriviste et opportuniste menteur par métier… Que voulez-vous que j’en pense ? Honte à eux, mais surtout honte à nous qui nous laissons berner sans même revendiquer le droit à quelques récriminations.

Lactalis, ambassadeur de ses pairs

Ce qu’a fait Besnier n’est que le reflet de ce qui se passe et s’est passé depuis toujours. Le talc Morange, le Médiator, la vache folle, le cheval roumain dans les lasagnes au bœuf, tout cela n’est que le sommet d’un iceberg immense que nous refusons de voir tout en écoutant l’orchestre qui continue de jouer alors que notre Titanic va le heurter. Et ce n’est rien, si vous saviez vraiment ce qui se trouve dans les bonbons que vous offrez à vos enfants et petits-enfants, vous seriez complices de tentative de meurtre à leur égard. Mais peut-être le savez-vous et préférez-vous faire mine de l’ignorer ? Tout est là, c’est notre degré d’acceptation des turpitudes de nos dirigeants qui fait de nous leurs alliés tacites, leurs partenaires privilégiés de qui ils se gaussent en permanence.

Comme disait la mère de Napoléon 1er « pourvu que ça dure »… J’en doute et ne l’espère pas !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com