Log In

Être ou ne pas être… humain

A chaque contrariété, à tous les moments un peu difficiles, l’être humain est susceptible de se poser des questions existentielles. Celles-ci remettent en cause les déterminations, les choix qui sont finalement sa vie ou qui en sont au moins les étapes. A entendre nos politiciens professionnels corrompus, nos syndicalistes véreux, nos associations caritatives dont les cadres ne pensent qu’à eux-mêmes, nous pouvons constater que leur langage ne comporte que des attentions bienveillantes pour nous, nous tous, les sans dents, les sans pouvoir. Comme j’aimerai que tous ces gens cessent de vouloir mon bien et notre bien à tous !

Le bien n’est l’apanage de personne

Je vous écrivais récemment que le pouvoir entre les mains d’un humain le changeait en une machine destinée à se préserver en compagnie de ses proches et de ses amis et complices. Je réitère ce propos ici. Encore une fois le pouvoir ou l’argent ne corrompent personne, c’est l’homme qui avilit tout ce qu’il touche dès qu’il croit posséder une once de pouvoir sur ses Frères humains. Tout est dit ici. En fait, le bien est l’apanage de tous, sans aucune exception. Nous pouvons et devons, si nous souhaitons vivre en paix sur cette petite planète qui disparaîtra un jour lointain… ou pas, nous pouvons et devons donc y mettre chacun de nous du nôtre et si possible le maximum. Or il existe un système de direction de la Cité qui répartir entre tous cette lourde responsabilité. C’est l’Anarchie ! Il reste que l’Anarchie, pour laquelle j’ai beaucoup d’affection et de désir, est souvent, pour ne pas dire toujours, mal comprise. Elle est pour ainsi dire inconnue des citoyens lobotomisés dont l’instruction et la culture sont limitées volontairement par une destruction programmée de notre machine éducative et surtout de l’instruction publique.

Ma définition de l’Anarchie

Dans l’esprit des citoyens l’anarchie (avec une minuscule) n’est que le synonyme du désordre, de la destruction de la société et de ses structures administratives, politiques et judiciaires. C’est effectivement ce que les médias répètent à l’encan pour faire monter les enchères de ceux qui n’en veulent pas parce qu’ils savent ce qu’elle est réellement. Pour faire court, l’Anarchie est une absence d’organisation, une disparition des rapports hiérarchiques, elle est une technique de délégation totale des responsabilités du groupe humain concerné justement à chacun des membres de ce groupe, sans exclusive, sans sélection, sans jugement de valeur, ni d’examen, ni de CV ou de diplômes, ni de niveau d’expérience. Tous et donc chacun est responsable. Qu’est-ce que cela signifie ? Nous n’avons plus de chef, nous n’avons plus de Messie. Quand quelque chose de mal se passe dans le groupe, c’est le groupe qui doit statuer et aucun délégué ou responsable élu (qui d’ailleurs n’existent pas) ne peut le faire à sa place. Nous serions donc tous responsables et donc tous concernés par le bien comme le mal qui pourraient survenir.

Comment faire ?

Tout d’abord, l’Anarchie ne peut se créer ex-nihilo, elle sous-tend l’existence de gens qui la désirent et qui savent ce qu’elle représente et ce qu’elle appelle comme sacrifices et ce qu’elle génère comme bienfaits. Tout est là ! Il ne faut donc dans un mouvement sans organisation qu’un peuple qui souhaite prendre sa destinée en mains. Mais pour ne pas dériver de l’intérêt général, chacun doit être conscient de ses responsabilités. Cela sous-entend une instruction, une culture, une certaine forme de Connaissance pour arriver à un tel niveau de conscience. L’auto-discipline est certes la plus dure des disciplines car elle ne s’inflige au coupable que par le bourreau qui ne sont qu’une seule et même personne. Être son juge et son bourreau après avoir été coupable de quoi que ce soit n’est pas simple à résoudre, c’est une équation à inconnues multiples… Voilà la raison pour laquelle l’Anarchie ne peut aujourd’hui faire jour et changer nos vies. Nous n’en sommes pas capables, nous n’avons pas les outils par lesquels nous serions en mesure de la créer et de la vivre. C’est tout.

Et c’est pour cela que tout gouvernement de ce monde qui tend vers le pourrissement fait vœu de détruire le peu qui reste de conscience et de réflexion personnelles. Cela les met en danger d’avoir un peuple qui pense. Nous sommes déjà des moutons, attention qu’on ne nous mène pas trop vite à l’abattoir…

A bon entendeur, devenez sourd

Haroun.

Remercions la Cour de Justice de la République, à laquelle j’accorde des majuscules, qu’elle ne mérite pas, pour avoir jugée Christine Lagarde coupable de négligence sans lui infliger de sanction… en guise de récompense de bons et loyaux services au bénéfice de l’oligarchie.

Remercions la Cour de Cassation d’avoir confirmé le jugement qui touche Sylvie ANDRIEUX, débarquée du PS et de l’assemblée nationale suite à sa condamnation, du 9 novembre 2016, à 4 ans de prison, dont 3 avec sursis, et 5 ans d’inéligibilité.

Mais… « L’ASSEMBLEE NATIONALE est toujours otage de Denis BAUPIN, Patrick BALKANY, Thomas THÉVENOUD qui sont toujours députés. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

snap_MYURL:
snapEdIT:
1
snapFB:
s:219:"a:1:{i:0;a:7:{s:2:"do";s:1:"1";s:9:"msgFormat";s:47:"Nouvel article (%TITLE%) publié sur %SITENAME%";s:8:"postType";s:1:"A";s:9:"isAutoImg";s:1:"A";s:8:"imgToUse";s:0:"";s:9:"isAutoURL";s:1:"A";s:8:"urlToUse";s:0:"";}}";
snapTW:
s:227:"a:1:{i:0;a:7:{s:2:"do";s:1:"1";s:9:"msgFormat";s:55:"Nouvel article (%TITLE%) publié sur %SITENAME% - %URL%";s:8:"attchImg";s:1:"1";s:9:"isAutoImg";s:1:"A";s:8:"imgToUse";s:0:"";s:9:"isAutoURL";s:1:"A";s:8:"urlToUse";s:0:"";}}";

2 Comments

  1. Daniel Jagline Répondre

    L’aventure anarchique n’a jamais fait parti de mon univers des possibles, jusqu’à il y a peu !
    Ce n’est que depuis peu de temps que je commence à découvrir et mesurer les positions des mouvements se revendiquant de cette veine, issu d’un milieu rural et ouvrier, il m’a fallu un travail énorme pour me débarrasser de toutes les intoxications exercées.
    La rencontre récente d’une poignée d’individus issant drapeau d’Alternative libertaire, à beaucoup d’influence évidemment sur mon changement de regard, si je ne me rangerais pas sous une telle bannière, je constate que je suis bien plus proche d’eux que de la plupart des autres partis ou mouvement politiques.
    Je me pose une question qui sera certainement qualifiée de saugrenue, voir imbécile, mais quelque chose me titille, le néo ou ultra libéralisme, n’est-il pas une forme, dévoyée par l’égoïsme dont elle est l’expression, d’anarchie ?
    Le côté sombre de l’anarchie, une manifestation de ce qu’elle peut générer de plus vil si elle est orientée par un individualisme forcené.
    Je ne pourrais concevoir d’anarchie acceptable que dans un monde ou les humains seraient fondamentalement emphatiques à minima, coopérants dans leurs intentions, et avec la dose minimale d’altruisme dans certains aspects de l’existence !
    Des humains humanisés.
    Je crois donc que je vous comprend quant vous dites que nous ne sommes pas prêt pour l’anarchie, c’est bien ce que je pense aussi.

    1. Haroun Répondre

      Bonjour,
      Je ne crois pas que le libéralisme exacerbé ait quelque chose en commun avec l’Anarchie. L’Anarchie ne peut concevoir un individualisme sous quelque forme que ce soit d’un point de vue structurel. L’ego et l’individualisme ne sont bénéfiques que dans deux cas, pour ma part. Le premier est la reconnaissance de ce qu’on est, avec humilité et sans esprit de compétition mais simplement dans le but de savoir qui nous sommes et de le reconnaître afin de s’améliorer. Le second est ce que nous appelons habituellement l’instinct de survie, dans ce cas notre individualisme devient positif dans le sens où il nous protège de souffrances inutiles. Mais attention ces souffrances inutiles n’ont rien à voir avec les sacrifices que nous serons obligés de faire pour que nous soyons tous, sans exception, détenteurs de nos vies et générateurs de nos bonheurs respectifs et respectueux de ceux des autres. C’est pourquoi le libéralisme n’a d’équivalent que l’enfer vers lequel il nous mène et rien à voir avec l’Anarchie qui ne recherche que le respect de chacun et donc de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com