Log In

Keynes n’était pas sot !

Vous connaissez Keynes ? Au XXe siècle il était le roi du marché guidé par la demande, en opposition à Friedmann qui lui défendait l’offre. En résumé, c’était la gauche contre la droite selon le concept habituel de la politique stérile dans laquelle nous vivons depuis si longtemps. Eh bien regardez ce qu’écrit ce célèbre Keynes…

Keynes, la gauche pas si stupide

« Le capitalisme, c’est la croyance stupéfiante selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde », John Maynard Keynes. Évidemment, les conservateurs et autres droitistes distingués vont crier au charron ; les gauchistes vont hurler de bonheur. Mais ce serait conserver le culte des systèmes tant décriés par le fabulateur Macron et cela ne nous avancerait guère, n’est-ce pas ? Cependant, nous sommes bien obligés de constater que cette phrase simple et claire, compréhensible par tous, reflète une réalité qui nous est quotidienne. Quand les capitaines d’industrie nous vendent des produits qui nous tuent à petit feu. Quand nous les prenons en flagrant délit de mensonge, comme pour le tabac dans les années cinquante où ils affirmaient que le tabac était bon pour la santé. Quand la justice est en permanence au chevet des puissants plutôt qu’à celui des « riens » que nous sommes selon notre fringant président. Etc. ne sommes-nous pas complètement dans l’exercice décrit par notre Keynes ?

Keynes, défenseur des pauvres

Toutes les catastrophes écologiques et techniciennes, depuis Bhopal en Inde, jusqu’à la montée des eaux qui commence déjà à faire des victimes, futures sources d’immigration vers les pays industrialisés, tout est imputable à la recherche inextinguible du maximum de profit. Et le pire du pire est que cette voie nous mène tout droit vers un mur qui s’approche à grande vitesse alors que les coupables sont respectés et les « sans dents » méprisés. Demander à ces riches industriels sans scrupule de penser aux autres ne trouve que peu d’écho chez eux si ce n’est les ricanements vides de sens de Trump et de ses confrères climato-sceptiques. Quant à notre défenseur de la nation « startup » France, que nous promet-il ? Les mêmes choses mais avec un langage abscons que lui seul, avec sa pensée complexe, peut comprendre puisqu’il maintient secrète sa stratégie et sa volonté impériale. Malgré cela, nous allons en vacances… Enfin, pas tous. Juste ceux qui participent à cette gigantesque comédie burlesque où les acteurs coupent la branche sur laquelle ils sont assis. Le problème est qu’ils tomberont sur nos têtes lobotomisées.

Ce ne sont pas des réformes qu’il nous faut mais bien une autre manière de penser… Enfin pour ceux qui pensent encore et qui sont de moins en moins nombreux. C’est nous qui devons créer nos vies et pas eux. J’ose espérer que les Français, soi-disant le peuple des droits de l’homme se réveilleront un jour… Pas trop tard, SVP !

A bon entendeur, devenez sourd…

Haroun.

PS : je dois à un de mes fidèles lecteurs cette citation qu’il a prise en photo à Rueil Malmaison, ville où le capitalisme est divinisé… Merci à lui, il a et mérite toute mon affection.

xyz_lnap:
1
Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com